Macrophotographie.eu : le blog de la technique macro et de la photo nature

vendredi 6 juillet 2007

Le diffuseur et le réflecteur

Nous l'avons vu, en macrophotographie, les ouvertures utilisées pour le diaphragme doivent être compensées par l'utilisation d'une source de lumière extérieure.

Si vous avez toujours un sherpa sous la main, celui-ci pourra faire office de réflecteur vivant en orientant une surface réfléchissante vers le sujet. Il faudra ensuite jouer avec le Soleil ou avec l'orientation du flash pour obtenir la lumière désirée.

Sinon, vous allez devoir ruser : dans le cadre d'une utilisation seule, le flash émet une lumière très dure, les ombres sont donc très marquées, et pour peu qu'on photographie des sujets brillants (coléoptères par exemple) des reflets disgracieux risquent d'apparaitre sur la carapace. Deux objets vont alors devenir vos meilleurs amis : le réflecteur et le diffuseur.

réflecteur diffuseur

Lire la suite

Le flash

La macrophotographie est un cruel dilemme entre profondeur de champ et lumière : en effet, il faut souvent recourir à des diaphragmes "fermés" pour obtenir la profondeur de champ nécessaire. Et tout le problème est là : qui dit "diaphragme fermé" dit "manque de lumière". Le moyen le plus simple pour combler ce manque est d'utiliser un flash.

flash

Lire la suite

mercredi 4 juillet 2007

La composition

Qu'est-ce qui fait qu'une photographie va être réussie et qu'elle va attirer le regard du spectateur ? Sa composition. La composition consiste à ordonner les objets ou modèles sur la photo selon l'importance qu'on souhaite leur donner.

On dit qu'une composition est réussie si elle respecte la "règle des points chauds" ou "règle des tiers". Cette règle est régie par le sens de lecture des occidentaux : en effet, ceux ci "lisent" une photo de gauche à droite, de haut en bas, le parcours complet de la photo dessine ainsi un "Z". Depuis longtemps, notamment en peinture, on a définit des points sur lesquels devraient se trouver les objets à mettre en valeur pour que l'oeil humain trouve leur emplacement agréable. La position de ces points sur l'image est basée sur le nombre d'or, ils sont ainsi situés à l'intersection des droites qui coupent chaque côté de l'image en tiers :

points chauds

Lire la suite

mardi 3 juillet 2007

L' inversion d' objectif

Cette technique consiste à placer devant l'appareil un objectif (généralement une focale fixe et très souvent un 50mm) en position inversée (la lentille frontale fait face au boitier).

Le but est d'obtenir un rapport de grossissement assez conséquent.

L'objectif inversé peut s'utiliser seul (il sera alors vissé sur le boitier via une bague d'adaptation) ou accompagné (il faudra alors une bague permettant d'assembler les deux objectifs).

50mm inversé

Lire la suite

Les bagues d'allonge et le soufflet

Les bagues d'allonges sont de simples tubes métalliques (sans optique donc) que l'on positionne entre le boitier et l'objectif. On augmente ainsi le tirage (comprenez "la distance entre le boitier et l'objectif") ce qui a pour conséquence directe de diminuer la distance minimale de mise au point (et donc de se rapprocher du sujet).

Ces bagues sont généralement vendues par lot de 3, d'épaisseurs différentes (le kit Kenko est composé de 3 bagues de 12mm, 20mm et 36mm), elles peuvent ainsi être cumulées pour obtenir un tirage (et donc un grossissement) maximum.

bague Kenko

Lire la suite

Les dernières photos

photo nature photo nature photo nature photo nature photo nature