La question peut paraitre anodine, mais les insectes, contrairement à la plupart des espèces terrestres ou aquatiques, ne possèdent ni poumons ni branchies.
Un petit peu de biologie : vous le savez, chez les vertébrés que nous sommes, et chez la plupart des invertébrés, c'est le sang qui véhicule l'oxygène des organes respiratoires (poumons ou branchies selon le cas) vers les autres organes. Et bien chez les insectes, c'est différent ! Pour une raison très simple : les insectes n'ont pas de sang, mais de l'hémolymphe, qui ne transporte pas d'oxygène.
Mais alors comment se fait l'oxygénation ? De minuscules trous situés par paires de chaque côté du thorax et de l'abdomen de l'insecte, appelés les stigmates, sont à l'origine d'un système de trachées qui se ramifient en tubes de plus en plus petits. Ces micro-tubes (ou trachéoles) forment un réseau qui achemine l'air vers tous les organes. Ce n'est donc pas le sang qui amène de l'oxygène aux organes, ceux-ci sont directement en contact avec l'extérieur via ces trachées. La suite des évènements est plus classique : les organes absorbent l'oxygène, et le gaz carbonique est rejeté dans la trachéole. Si l'on devait faire une analogie avec le corps humain, on pourrait dire que leurs stigmates sont nos narines. Si ce n'est que pour certaines espèces, les stigmates sont livrés avec option : filtre anti-poussière, régulation de flux gazeux, reduction de pertes d'eau...

respiration insectes

Source : http://www.linternaute.com