Non il ne s'agit pas du prochain film de George Romero mais bel et bien d'une découverte étonnante sur les capacité d'une guêpe tropicale : l'Ampulex Compressa.
Celle-ci est passé reine dans l'art de guider des blattes jusqu'à son terrier, où elles feront office de repas pour sa progéniture. "Guider" est à prendre au sens littéral : la guêpe monte sur le dos de sa victime et se sert des antennes de celle-ci comme d'un "guidon".
Pourquoi une espèce aussi massive que la blatte se laisserait-elle ainsi maltraiter par une simple guêpe ? En fait, une fois la blatte repérée, l'Ampulex Compressa s'empresse de la piquer deux fois : la première piqûre anesthésie la victime, alors que la seconde, d'une précision extrême, vise le cerveau et libère un inhibiteur de l'octopamine, un neuromédiateur permettant les mouvements complexes. Cet inhibiteur transforme la blatte en un vrai zombie, incapable d'un quelconque mouvement volontaire. La blatte se met alors en mouvement, incapable de réagir, et se dirige là où on la mène, c'est à dire tout droit vers les larves de l'Ampulex, qui la dévoreront vivante, sans qu'elle ne réagisse...
L'effet n'est pas irréversible puisqu'une simple injection de substance permettant de réactiver l'octopamine dans le cerveau suffit à sortir la blatte de son état second.
Espérons que personne n'aura l'idée de reproduire une telle expérience à l'échelle humaine...