Macrophotographie.eu : le blog de la technique macro et de la photo nature

samedi 25 août 2007

L'empis tesselata

L'empis tesselata est un diptère de la famille des empididae. Observable de mai à août, son comportement lui a valu deux sobriquets :
- "Assassin fly" (mouche tueuse) car son proboscis (sa trompe quoi !) lui permet non seulement de collecter le nectar par succion, mais également d'assassiner violemment ses proies : l'empis tesselata étant un excellent chasseur, le meurtre est généralement commis en plein vol.
- "Dancing fly" (mouche danseuse) car on peut observer les mâles qui viennent de capturer une proie effectuer un rituel de groupe qui ressemble à une sorte de danse. Si une femelle vient alors à passer, elle se laisse tenter par la proie la plus appétissante, et s'éloigne avec le mâle qui lui en fait l'offrande pendant l'accouplement.

empis tesselata

lundi 13 août 2007

Les insectes ressentent-ils la douleur ?

Très bonne question, je me remercie de me l'être posée. Et bien, si l'on en croit les recherches des entomologistes de l'université de Queensland en Australie : NON (serait-ce un soupçon de tristesse que je décèle dans votre regard ? Et oui, tout ce temps passé dans votre jeunesse à arracher une à une les pattes des sauterelles, à couper les ailes des mouches, à griller les têtes des guêpes avec une loupe, le tout avec un oeil sadique et la bave aux lèvres, tout ça... pour rien !).

douleur

Lire la suite

samedi 11 août 2007

Festival Internationnal du Film de l'Insecte

La septième édition du Festival Internationnal du Film de l'Insecte (F.I.F.I) se déroulera cette année du 4 au 7 octobre à Prades dans les Pyrénées-Orientales.
Au programme : films scientifiques, films d'animations, documentaires, dessins animés, courts-métrages, images de synthèse, art et essai, etc. de quoi contenter le plus grand nombre. Ce festival est également l'occasion de participer à des forums et des conférences relatifs à nos chers compagnons hexapodes, animés par une foule d'acteurs venus de tous horizons : scientifiques, réseaux associatifs, gestionnaires de l'espace rural, etc. Le but est bien entendu de sensibiliser le public au monde des insectes et à leur environnement.
Pour toute information / demande de renseignements, rendez-vous sur le site du festival :
http://fifi.opielr.org

festival du film de l'insecte

mercredi 8 août 2007

La tipule

La tipule (tipula paludosa pour la photo) est un diptère de la famille des tipulidés. Souvent appelée "mouche-faucheux" en référence aux faucheux (arachnides aux très longues pattes), sa morphologie s'apparente plutôt à celle d'un moustique géant : la comparaison s'arrête là, puisque contrairement à sa saleté de cousin, la tipule ne pique pas. Elle est visible principalement en automne, saison où elle cherche à se réfugier dans les maisons pour échapper au froid.
Les tipules sont naturellement très fragiles au niveaux des pattes : ce qui pourrait être à priori handicapant se révèle être en fait une échappatoire lors des attaques de prédateurs. En effet, la tipule abandonne volontier un de ses membres à qui veut bien s'en saisir, ce qui lui permet de se libérer des griffes de son assaillant. Cette méthode est aussi efficace que limitée, puisqu'elle ne peut être utilisée que 6 fois en une vie (les tipules n'ont que 6 pattes).
Et comme la nature est bien faite, on remarque fréquemment qu'une tipule femelle atrophiée se dépêche de pondre, une sorte de reflexe visant à assurer la survie de l'espèce.

tipule

dimanche 5 août 2007

Le caloptéryx vierge

Le caloptéryx vierge (calopteryx virgo) est un odonate de la famille des calopterygidae. Le dimorphisme sexuel (comprenez "l'ensemble des différences morphologiques entre le mâle et la femelle d'une même espèce") est assez marqué : en effet, les ailes du mâle sont colorées d'un bleu métallisé, celles de la femelle tirent sur le brunâtre.
Le comportement du couple est analogue à celui d'un couple humain : la femelle est presque complètement sédentaire, alors que le mâle se déplace continuellement, soit pour subvenir aux besoins alimentaires de sa famille, soit pour défendre son territoire (cette phrase étant d'un parfait machisme, il était conseillé de ne pas la lire).
L'accouplement est assez acrobatique : le mâle saisit la femelle par le cou, et la femelle, de son côté, se contorsionne de manière à faire coïncider son organe sexuel avec celui du mâle : comble de la romance, les corps des deux individus ainsi positionnés forment un coeur.
Le caloptéryx se trouve presque partout en France de mai à septembre, surtout aux abords des rivières et des points d'eau.

calopteryx virgo

Les dernières photos

photo nature photo nature photo nature photo nature photo nature